Interview de Vincent LÊ fondateur d’Apitrak "nous souhaitons devenir leader du tracking dans la santé aux niveaux français et européen puis, à long terme, leader au niveau mondial"

FRENCH FLAIR a rencontré Vincent LÊ, fondateur de l’entreprise Apitrak, spécialisée dans la géolocalisation pour la santé qui propose un système de localisation du matériel qui circule dans les hôpitaux.

 Apitrak Logo

Marlène : Bonjour Vincent ! Pouvez-vous me présenter votre entreprise Apitrak ?

Vincent LÊ : Bonjour ! Le projet Apitrak a été initié en septembre 2015 et l’entreprise créée en mars 2016. C’est au terme de mes 10 ans d’expérience en tant que consultant en organisation hospitalière que j’ai créé Apitrak, avec Olivier Meunier. Aujourd’hui, notre équipe se compose de trois personnes à temps plein et de deux stagiaires.

Notre solution fonctionne grâce à des balises que l’on accroche sur le matériel médical pour pouvoir le retrouver dans l’hôpital. Par exemple si vous cherchez un brancard sur l’application elle vous répondra « 3ème étage, service cardiologie, devant la chambre 4 ». Chaque balise référence un objet en particulier. La solution Apitrak possède une interface utilisateur disponible sur ordinateurs, tablettes et smartphones.

 Matériel Apitrak

Marlène : Quels avantages offrent ces balisent de localisation ?

Vincent LÊ : L’un des avantages de notre solution est le plug&play, autrement dit, la facilité d’installation. En effet, la solution Apitrak ne nécessite pas de travaux pour son installation, seulement le Wi-Fi du bâtiment.

Notre solution permet également un gain de temps précieux. Par exemple, on sait qu’une infirmière passe en moyenne une heure par jour à chercher du matériel. Notre solution permet de lutter contre cela.

De plus, notre solution permet une meilleure gestion du parc de matériel dans la mesure où lorsque l’on ne trouve pas son matériel on en achète davantage pour en avoir un de disponible au cas où. Dans ce cadre, notre solution permet aux hôpitaux d’avoir une meilleure visibilité de son matériel et donc de faire des économies.

Un autre point important, c’est que notre solution est équipée de la « smart data » c’est-à-dire qu’elle permet de fournir des indicateurs de performance en collectant et gardant en mémoire un grand nombre de données. Cela permet notamment de calculer le taux d’utilisation d’un appareil. Par exemple, si l’on observe qu’un échographe est immobile pendant 50% du temps, alors c’est qu’il y a peut-être trop d’échographes ! Cette fonctionnalité permet d’améliorer encore davantage la gestion du parc.

Enfin, notre solution est équipée d’une technologie d’autoapprentissage, cela signifie que l’algorithme corrige ses erreurs lui-même. Ainsi, si par exemple l’application me dit que le brancard est dans une salle alors qu’il est dans une autre, je peux lui notifier et alors il apprendra de ses erreurs et s’améliorera tout seul.

 Balise

Marlène : Qu’est-ce qui vous différencie des solutions concurrentes ?

Vincent LÊ : Nous nous différencions principalement par notre coût, notre facilité d’installation et une précision adaptée aux besoins. En effet, certains de nos concurrents proposent des solutions chères qui permettent de localiser des objets au centimètre près, or dans un hôpital, autant de précision n’est pas nécessaire !

Marlène : Quelles sont vos projets de développement pour cette année et à plus long terme ?

Vincent LÊ : Pour cette année, nos projets sont de lever des fonds, d’agrandir notre équipe en recrutant des ingénieurs et des commerciaux et de développer nos clients.

À moyen terme, nous souhaitons devenir leader du tracking dans la santé aux niveaux français et européen puis, à long terme, leader au niveau mondial, en s’étendant pourquoi pas vers d’autres secteurs comme l’industrie, l’hôtellerie, la logistique, les laboratoires…

 équipe apitrak 2

 Marlène : Merci beaucoup de m’avoir reçue et bonne continuation !